...

Publié le par Hélène2.3

Image1.jpg

"Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire."

généralement attribué à Voltaire, philosophe français du XVIIIème siècle

Publié dans Hélène

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

babafamily 10/01/2015 16:32


je suis charlie aussi, beaucoup de chagrin et de tristesse de voir dans quel monde nous évoluons

mamitta 09/01/2015 10:23


Merci pour cette belle citation de circonstance

christine 09/01/2015 08:49


Merci pour le post de ce matin. Je viens souvent sur votre blog, et c'était important pour moi d'y trouver une manifestation de votre  solidarité. En effet,
quelque soient nos opinions ou nos sensibilités, je crois nous n'avons guère le choix aujourd'hui : nous sommes Charlie.

Vinsareva 08/01/2015 19:41


C'est ça la liberté d'expression. Moi aussi, je suis Charlie.

NiniDS 08/01/2015 17:23


Moi aussi, j'ai pensé à cette phrase de Voltaire, qui m'avait tant frappée quand je l'étudiais en 1ère au lycée...


Bises.

martichat 08/01/2015 15:20


La liberté d'expression ne mourra pas


 


Evelyn Beatrice Hall







Evelyn Beatrice Hall (1868 - après 1939)1 était une femme écrivain anglaise essentiellement connue pour sa biographie deVoltaire sous le titre The Friends of Voltaire publiée en 1906. Elle a aussi écrit sous
le pseudonyme de S. G. Tallentyre.


Evelyn Hall a écrit la phrase : « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire » (« I disapprove of what you say, but I will defend to the death your right to say it »)2 qui est en général faussement attribuée à Voltaire3,4. Cette citation est une interprétation libre de ces lignes de Voltaire : « J’aimais l’auteur du
livre de l’Esprit [Helvétius ]. Cet homme valait mieux que tous ses ennemis ensemble ; mais je n’ai
jamais approuvé ni les erreurs de son livre, ni les vérités triviales qu’il débite avec emphase. J’ai pris son parti hautement, quand des hommes absurdes l’ont condamné pour ces vérités
mêmes. » (Questions sur l’Encyclopédie, article "Homme") ; elle est très souvent utilisée dans le contexte de la liberté d'expression.


Hélène2.3 11/01/2015 16:17



merci de toutes ces précisions. Je me coucherai plus savante grace à toi